Aménagements favorisant une évolution positive de la chaîne logistique

Article
10 mai 2022
Lorsque vous comptez sur un nombre important de fournisseurs clés pour créer et fournir des solutions durables de haute qualité, l’expression « chaîne logistique » prend tout son sens. Car un seul maillon faible suffit pour remettre en question la totalité de l’ensemble.

C’est pourquoi nous avons mis en place plusieurs mécanismes pour nous assurer que nos fournisseurs comprennent et respectent les comportements et les pratiques d’entreprise que nous défendons. Le plus fondamental d’entre eux est notre Code de conduite des fournisseurs, que tous nos fournisseurs doivent signer. Il s’inspire de notre propre Code de conduite et des dix principes du Pacte mondial des Nations unies dans le domaine des droits humains, des conditions de travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. Si les fournisseurs y souscrivent, ils se comportent dès lors en conformité avec nos rigoureux critères.

Audits pour améliorer les processus d’entreprise

Mais la signature du Code de conduite n’est qu’une première étape. Le respect de ces exigences dans la durée est une tout autre question. Non pas que les fournisseurs se détournent volontairement du cadre prescrit. Mais parfois, ils ne comprennent pas en quoi respecter le Code de conduite suppose d’améliorer ou de changer leurs pratiques.

C’est là où intervient un autre processus critique : l’audit de nos fournisseurs. Il a lieu chaque année pour nos fournisseurs et fabricants contractuels essentiels. Malgré la perception qu’un audit est une procédure onéreuse, les nôtres sont axés sur une collaboration étroite pour assister les fournisseurs dans l’amélioration de leurs processus. Cette façon de faire n’est pas pour autant synonyme de complaisance : sur site, en ligne ou en mode hybride, nos audits sont extrêmement rigoureux.

Partage des bonnes pratiques

Bien qu’exigeant, ce processus est indispensable si Axis veut continuer à respecter ses critères ambitieux en matière de développement durable, de responsabilité sociale et d’éthique d’entreprise. Par ailleurs, les fournisseurs le voient d’un bon œil, comme l’explique Ausra Reinap, ingénieure écologue senior chez Axis et membre du Conseil environnemental de l’entreprise : « L’immense majorité de nos fournisseurs accueillent positivement les audits. D’une certaine manière, nous faisons office de consultants, en partageant les bonnes pratiques d’autres fournisseurs, en dispensant des formations et un appui technique et en favorisant la compréhension. »

On a vraiment le sentiment d’apporter une différence tangible à leur activité, qui se traduit en retour par une différence tangible pour la nôtre.

Audits hybrides ou à distance

La pandémie ayant restreint les réunions physiques et les voyages, il a été difficile de mener des audits sur site des fournisseurs. Comme l’annulation de ces audits aurait restreint notre capacité à vérifier que les fournisseurs adhèrent à notre Code de conduite, nous avons plutôt revu notre processus. Aujourd’hui, nous pouvons mener des audits en ligne, sur site ou en mode hybride pour vérifier le respect de nos ambitieux critères.

Même si nous privilégions les audits sur site avec les nouveaux fournisseurs, les audits à distance ou hybrides sont une solution idéale lorsque les relations avec le fournisseur sont établies. Par exemple, le processus d’examen de la documentation d’un fournisseur est tout aussi exhaustif pendant un audit en ligne que sur site, mais il optimise les ressources, fait gagner du temps et réduit notre empreinte carbone.

Il est essentiel que les deux parties cernent les limitations d’un processus virtuel. Par exemple, il n’est pas adapté à la visite d’une usine pour voir le procédé de production. L’observation par une webcam est restrictive, sans possibilité d’explorer les environs. Il est aussi plus difficile de cerner l’aménagement de l’usine et tous les procédés intervenant sur le site.

De même, la communication peut être moins fluide lors d’une discussion à distance. Quand il faut aborder le sujet des salaires, des horaires de travail, des conditions de santé de sécurité et d’autres questions liées aux droits humains, il est préférable de mener sa conversation en personne pour éviter tout malentendu.

L’audit des fournisseurs est un processus critique et nous devons vérifier que nos critères élevés sont respectés. Pour ce faire, nous menons des analyses de risque rigoureuses pour identifier les cas où les audits en ligne et hybrides sont réalisables. Nous limitons cette démarche aux fournisseurs existants, car elle est plus indiquée dans les cas où nous avons déjà établi une relation de confiance et connaissons déjà bien l’activité du fournisseur.

supplier_audit_1700w.jpg
Un audit des fournisseurs vise à aider ces derniers à améliorer leurs processus opérationnels. Au milieu, Ausra Reinap, ingénieur principal en environnement chez Axis.

Audit de deux jours sur site

Pour l’audit d’un nouveau fournisseur ou une visite sur site dans le cadre de l’audit hybride d’un fournisseur existant, notre équipe passe en général deux jours sur site. Les fournisseurs reçoivent un ordre du jour détaillé de ce que nous voulons vérifier, ainsi qu’un formulaire d’autoévaluation à remplir avant la date prévue pour l’audit. Pendant l’audit lui-même, nous rencontrons des responsables des équipes santé et sécurité, direction, ressources humaines, contrôle qualité et environnement, en plus des visites des installations de fabrication.

Ausra Reinap explique les modalités d’un audit sur site standard : « Nous commençons par une formation sur nos critères d’après le Code de conduite des fournisseurs Axis. Ensuite, nous effectuons une visite au cours de laquelle nous examinons les aspects environnementaux, sécurité et conditions d’hygiène dans une variété de processus au sein de la production, notamment en cas de manipulation de produits chimiques dangereux. Nous visitons les aires d’entreposage de produits chimiques et de déchets dangereux. Nous inspectons les procédés de traitement de l’eau et les moyens de régulation des émissions dans l’atmosphère.

Elle ajoute : « Pour vérifier la conformité avec nos exigences en matière d’horaires de travail, d’examens de santé, de formation à la santé et à la sécurité, etc., nous examinons la documentation de salariés choisis au hasard. Nous passons en revue la documentation sur la situation et les objectifs en matière environnementale, les analyses de risque au travail, etc. »

Mise en place de mesures

Après chaque audit, nous rédigeons un compte-rendu de nos constats et les mesures à prendre pour améliorer les domaines considérés comme insuffisants. Ces mesures doivent être mises en œuvre dans les six mois après l’audit et sont contrôlées lors d’un audit de suivi.

Par une collaboration au long cours et des interactions étroites avec nos fournisseurs, distributeurs et partenaires, nous cherchons à favoriser la transparence et l’éthique d’entreprise dans l’ensemble de notre chaîne de valeur. Il s’agit là d’un élément-clé de notre engagement en faveur d’une conduite responsable des entreprises. Axis s’implique activement dans le maintien de critères éthiques solides, en prenant des mesures concrètes pour s’assurer que son activité est menée de manière responsable, transparente, crédible et cohérente.

En savoir plus sur Axis et son engagement envers le développement durable:
2021 Sustainability report (en anglais)
En savoir plus