Quand les caméras en réseau révolutionnent les transports publics

Antony, 2014-janv.-29
This content is available in the following languages: French

La technologie de la vidéosurveillance des transports a évolué, passant de l'analogique au numérique puis à la mise en réseau. Quels avantages ce passage à la vidéo en réseau a apporté aux responsables des transports ?

Communiqué de Presse Antony, le 28 Janvier 2013
Un réseau de transport public sûr et efficace nous permet de nous rendre facilement au travail tous les jours. Les organismes de transport public utilisent depuis longtemps des systèmes de surveillance pour assurer un fonctionnement sans heurt de leurs réseaux. Nous observons actuellement le passage au numérique de nombreux aspects de ce qui était auparavant notre vie analogique ; et le secteur des transports publics n'échappe pas à ce changement.

La première phase de cette révolution a vu les caméras analogiques graduellement remplacées par leurs homologues numériques. La numérisation a apporté aux caméras la puissance de l'analyse informatique. Quand les réseaux reliant les caméras sont aussi passés au numérique, utilisant le Protocole Internet (IP), ils ont évolué, passant de systèmes inertes et passifs à organismes hautement sensibles, intelligents.

Ces images créées, stockées et transportées sous format numérique deviennent alors des données informatiques et peuvent être traitées comme telles.

La meilleure illustration réside dans la réponse aux incidents. Avec un système analogique, un enquêteur voulant trouver un incident enregistré sur les caméras devait passer des heures pour localiser puis visionner la séquence à partir de bandes vidéo. Avec un système numérique, il peut désormais trouver presque instantanément les fichiers concernés d'images numériques.

Comme les caméras numériques informatisées bénéficient désormais d'intelligence artificielle, leur réponse à un incident peut être proactive, même en l'absence d'intervention humaine. Dès qu'elle a détecté une activité inhabituelle, détection de mouvements ou de franchissement de ligne, une caméra peut alors décider, après un bref délai d'analyse algorithmique, de transmettre par email la séquence à un superviseur humain pour inspection complémentaire, alors même que l'incident est en cours de déroulement. La transition de l'analogique au numérique a vu le rôle des caméras vidéo passer d'un outil de faible niveau judiciaire à un système qui peut fonctionner en temps réel et de façon prédictive, et qui offre une information de haut niveau judiciaire.

L'augmentation du terrorisme a catalysé une montée massive de l'acceptation par le public et de l'adoption par les collectivités de la technologie de vidéosurveillance. Le fait d'être en réseau signifie qu'une séquence filmée par une caméra de surveillance peut être vue en temps réel par plus d'une personne. Le partage collectif de la responsabilité signifie qu'un problème a davantage de chances d'être relevé. Cependant, dans un grand réseau de transport, comme à Stockholm, Londres ou New York, il peut y avoir jusqu'à 10 000 caméras scrutant les diverses parties de l'infrastructure et la multitude d'incidents qui se produisent à toute heure. Les opérateurs peuvent scruter le réseau depuis un centre de contrôle et partager la séquence facilement, même sur des réseaux sans fil à destination de véhicules en mouvement. Ils auront ainsi davantage de chances de détecter des incidents au plus tôt et de prendre des décisions intelligentes quand on a besoin d'une réponse graduée.

Par exemple, ils seront en mesure de savoir si l'intrus est un chat ou un cambrioleur. La mise en réseau et le Protocole Internet ont augmenté la probabilité de voir les incidents maîtrisés au moment où ils se produisent. Ils rassemblent également des preuves de niveau supérieur contre les délinquants.

Quand les opérateurs sont alertés au sujet d'un incident, il leur est plus facile de décider d'une réponse appropriée grâce à l'aide des caméras en réseau. En effet, il peut y avoir plus d'un incident se produisant en même temps ; dans ce cas, il sera nécessaire d'évaluer rapidement la situation et de définir les priorités d'intervention. Un logiciel avec une liste d'actions prédéfinies pour chaque type d'incident peut guider ces décisions et accélérer la gestion de l'incident. La vidéo en direct peut alors être partagée avec des équipes sur le terrain, comme des policiers, sur le réseau ou grâce à des terminaux mobiles.

Cette amélioration de la couverture et ce déploiement d'intelligence permettent désormais de gérer les dégâts des graffiti, du vandalisme et du vol. Bien que ces événements ne puissent jamais être entièrement éliminés sur un vaste réseau de transport, l'exposition au risque peut être maîtrisée. En même temps, la sécurité des passagers peut être assurée grâce à la gestion de divers incidents liés à un comportement antisocial. La couverture des caméras est beaucoup plus complète. Il y a davantage de caméras et chacune dispose d'un champ de vision plus large, avec des images granuleuses, plus détaillées. Les caméras peuvent voir dans l'obscurité, et elles sont intelligentes.

Les caméras hautes définitions présentent de nombreux avantages. Elles donnent aux observateurs une bien meilleure idée des événements qui se déroulent. Dans le métro, par exemple, elles peuvent détecter si un passager porte une arme ou s'il transporte un jouet. La disponibilité d'images de haute qualité aide les entreprises de transport à éviter les dépenses et le stress générés par une fausse alerte qui mettrait en jeu de façon précipitée une équipe d'intervention armée et des voyageurs à cran. Dans le cas où des informations juridiques doivent être présentées dans un procès, les caméras hautes définitions font la différence entre une preuve acceptable et une accusation qui s'écroule.

Cependant, il existe toujours des défis à relever. La simple taille d'un réseau de transport rend difficile de garantir un contrôle absolu. Les foules présentent également une difficulté particulière. Mais la nature coopérative des caméras et des opérateurs signifie que les problèmes peuvent être résolus plus facilement par les équipes d'experts. Les traitements analytiques repèrent les comportements humains inhabituels, avec des algorithmes développés pour identifier les personnes qui se comportent de façon suspecte.

Le résultat, c'est un réseau de transport sûr, avec un minimum d'interruptions, et un système de sécurité beaucoup plus efficace et économique. Les passagers comme les travailleurs se sentent davantage en sécurité et peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes dans un calme relatif.

(Par Patrik Anderson, Director Business Development Transportation, Axis Communications)

Remarques à l’attention des éditeurs
1 Avec une part de 31,2 % sur le marché des caméras réseau, Axis Communications est le leader mondial du marché de la vidéo sur IP. À lui seul, le marché mondial des caméras réseau devrait représenter plus de 2,5 milliards de dollars d’ici 2013 et atteindre un taux de croissance annuel de plus de 28 % au cours des cinq prochaines années, selon le dernier rapport du cabinet d’études de marché IMS Research (www.imsresearch.com), « The World Market for CCTV and Video Surveillance Equipment 2009 Edition », publié en août 2009.

A propos d’Axis Communications
En tant que leader du marché de la vidéo sur IP, Axis poursuit son avancée vers un monde plus sûr, plus sécurisé, plus intelligent - en conduisant la convergence de la vidéosurveillance analogique vers le numérique. Offrant des solutions de vidéo sur IP pour les installations professionnelles, les produits et solutions Axis sont basés sur une plateforme technologique innovante et ouverte. Axis regroupe plus de 1000 employés dans 40 sites à travers le monde et coopère avec des partenaires dans 179 pays. Fondée en 1984, Axis est une société informatique suédoise listée au NASDAQ de Stockholm OMX sous le titre AXIS. Pour plus d’informations sur Axis, rendez-vous sur notre site web www.axis.com.


Contacts presse
Hélène Luis Arhab / Maëlle Garrido
01.41.11.37.93
helenel@oxygen-rp.com