Video encoders

Techniques de désentrelacement

Sur la gauche, un agrandissement d’une image entrelacée affichée sur un écran d’ordinateur ; sur la droite, la même image entrelacée avec la technique de désentrelacement.

La vidéo provenant d’une caméra analogique est destinée à être visualisée sur un moniteur analogique, tel qu’un téléviseur traditionnel, qui utilise une technique appelée balayage entrelacé. Avec le balayage entrelacé, deux champs de lignes entrelacés consécutifs sont affichés de manière à former une image.

Lorsque ces images vidéo sont affichées sur un écran d’ordinateur, qui utilise une technique différente appelée balayage progressif, des effets d’entrelacement (également appelés effets de peigne) peuvent être constatés sur les objets en mouvement. Afin de réduire ces effets d’entrelacement indésirables, différentes techniques de désentrelacement peuvent être employées.

Dans les encodeurs Axis sophistiqués, les utilisateurs peuvent choisir parmi deux techniques de désentrelacement différentes : l’interpolation adaptative et le mixage.

Interpolation adaptative

L’interpolation adaptative offre la meilleure qualité d’image. Cette technique implique l’utilisation de l’un des deux champs consécutifs et l’utilisation de l’interpolation pour créer l’autre champ de lignes afin de former une image complète.

Mixage

Le mixage implique la fusion de deux champs consécutifs et leur affichage en tant qu’image unique, de sorte que tous les champs soient présents. L’image est ensuite filtrée afin d’éliminer les artéfacts de mouvement dus au fait que les deux champs ont été capturés à des instants légèrement différents. La technique du mixage consomme moins de ressources processeur que l’interpolation adaptative.

Rubrique suivante : Décodeur vidéo

Décodeur vidéo