Analog to IP migration

Migration à votre rythme en quelques étapes simples

En inventant la première caméra réseau au monde, commercialisée en 1996, Axis a amorcé la transition de l’analogique à l’IP en vidéosurveillance numérique. La vidéo sur IP présente de nombreux avantages par rapport à la technologie analogique CCTV. Elle permet d’économiser sur les coûts, d’augmenter la productivité et de produire une vidéo de meilleure qualité. La vidéosurveillance sur IP s’intègre à d’autres systèmes, ouvrant ainsi tout un champ de nouvelles capacités au niveau de vos activités.

Mais que faire si vous avez déjà investi dans des caméras CCTV analogiques et des enregistreurs ? Axis vous propose toute une gamme d’équipements, tels que des encodeurs, des châssis et des adaptateurs, qui vous permettent de profiter immédiatement et facilement des avantages de la vidéo sur IP, sans sacrifier l’investissement engagé. Indépendamment de la taille de votre système, vous disposez d’une plateforme pour étendre et mettre à jour votre infrastructure, au moyen de caméras, de logiciels et d’enregistreurs. Grâce à Axis, vous pouvez réaliser la migration de l’analogique à l’IP au rythme qui vous convient.

Une démarche simple en quelques étapes

Un système de vidéosurveillance, qu’il soit analogique ou IP, se compose de trois parties principales : les caméras, l’infrastructure (câblage) et les appareils qui contrôlent et enregistrent la vidéo. Le choix des produits pour effectuer votre transition de l’analogique à l’IP va dépendre des objectifs que vous aurez fixés à cette migration.

1. Migration vers IP tout en gardant les caméras analogiques et les câbles

C’est la première étape classique : vos DVR doivent être remplacés et vous décidez de passer à une solution d’enregistrement sur IP. Vous pouvez choisir un enregistreur vidéo réseau (NVR) ou bien un système sur PC doté d’un logiciel de gestion vidéo. Dans ce cas, vous connecterez les câbles coaxiaux provenant des caméras analogiques existantes à un encodeur vidéo Axis, lui-même connecté à un réseau IP. Les encodeurs d’Axis prennent en charge les canaux simples ou multiples provenant des caméras analogiques. Dans le cas d’une installation de taille moyenne à étendue, le châssis d’encodeurs vidéo d’Axis offre une plus grande densité. D’autre part, il peut être réutilisé lorsque vous passerez à l’étape suivante de votre migration sur IP. 

2. Remplacement des caméras analogiques par des caméras réseau, en gardant les câbles coaxiaux.

À cette étape de la migration, vous avez décidé d’ajouter de nouvelles caméras réseau et de remplacer tout ou partie des caméras analogiques. Mais il peut arriver que certains câbles de caméras analogiques soient très longs ou difficiles à remplacer. Dans ce cas, vous pouvez toujours utiliser ces câbles existants pour l’alimentation électrique et les données, en utilisant les adaptateurs Ethernet-coaxial d’Axis. Un adaptateur permet de brancher votre nouvelle caméra IP au câble coaxial analogique et le deuxième adaptateur au réseau.

Si vous avez opté pour un châssis d’encodeurs vidéo d’Axis à la première étape de la migration, vous pouvez le réutiliser maintenant. Tous les châssis d’encodeurs vidéo d’Axis acceptent les lames Axis avec PoE+ sur coax. Vous pouvez migrer au rythme qui vous convient car toutes les combinaisons de lames d’encodeurs et de lames PoE+ sur coax sont compatibles. 

3. Remplacement du câblage analogique et migration complète de l’analogique à l’IP

C’est la dernière étape : vous enlevez les derniers câbles analogiques et les remplacez par des câbles réseau. Tous les composants qui restaient de l’ancien système analogique CCTV ont disparu. La migration vers un système d’IP-surveillance évolutif et économique est maintenant terminée.