Camera elements

Sensibilité à la lumière

La sensibilité à la lumière (ou éclairage minimum) désigne la quantité minimale de lumière nécessaire pour que la caméra produise une image de qualité suffisante. L’éclairage minimum est exprimé en lux (lx), une unité de mesure de l’éclairage. D’une manière générale, plus la lumière est importante, plus les images sont belles, sauf en cas de surexposition. Si la quantité de lumière est insuffisante, l’image contient des parasites ou est sous-exposée. La quantité de lumière nécessaire pour produire une image de bonne qualité dépend de la caméra et de sa sensibilité à la lumière.

Pour capturer des images de bonne qualité dans des conditions d’éclairage faible, il faut une caméra jour/nuit qui exploite la « lumière infrarouge proche ». Une caméra réseau thermique vous offrira la meilleure solution pour une détection dans l’obscurité totale et dans des conditions difficiles (fumée, brume et poussière). Visite Caméras réseau thermiques Axis.

Différentes conditions lumineuses offrent différents niveaux d’éclairement. De nombreuses scènes naturelles ont un éclairement assez complexe, avec des ombres et des zones éclairées qui donnent des mesures de luminosité (en lux) différentes dans différentes zones d’une scène. Il convient donc de noter qu’une mesure de luminosité (en lux) n’indique pas la condition d’éclairage d’une scène globale ni la direction de la lumière.

Éclairage Condition d’éclairage
100 000 lux Plein soleil
10 000 lux Plein jour
500 lux Lumière intérieure
100 lux Pièce faiblement éclairée

 

Exemples de différents niveaux d’éclairage.

De nombreux fabricants spécifient le niveau minimal d’éclairage nécessaire à la production d’une image acceptable par une caméra réseau. Bien que ces spécifications soient utiles pour comparer la sensibilité à la lumière des caméras proposées par un même fabricant, une telle comparaison entre produits de différents fabricants est toujours erronée, chacun d’eux applique différentes méthodes et s’appuie sur différents critères pour définir de quoi est constituée une image acceptable. En d’autres termes, la mesure de la sensibilité à la lumière est un processus complexe et peu probant. Il existe plusieurs raisons à cela.

Lumière incidente ou lumière réfléchie

Les luxmètres et les caméras recueillent des informations lumineuses différentes. Tandis qu’un luxmètre enregistre la quantité de lumière visible qui frappe ou éclaire un endroit donné (lumière incidente), une caméra enregistre la quantité de lumière réfléchie par les objets dans la zone considérée (lumière réfléchie). Par conséquent, si deux personnes habillées respectivement en blanc et en noir se trouvent au même endroit, leurs mesures de luminosité (en lux) seront identiques. En revanche, la quantité de lumière captée par une caméra couvrant la même scène peut être plus faible ou plus élevée, en partie parce que la personne habillée en noir réfléchit moins de lumière que celle habillée en blanc.

Différence entre la lumière incidente mesurée à l’aide d’un luxmètre et la lumière réfléchie capturée par une caméra.

Exemples de valeur en lux

Les scènes naturelles ont souvent un éclairement assez complexe. Lorsqu’une valeur en lux est mesurée dans une scène, elle représente uniquement l’éclairage au niveau de l’objet ciblé. Par exemple, dans les images ci-dessous, la valeur en lux représente l’éclairage au niveau de l’arbre ou devant le bâtiment. La luminosité du ciel et le faible éclairage du sol ne sont pas pris en compte.

5 lux.
80 lux.
4000 lux.

Facteurs qui ont un impact sur la sensibilité à la lumière

La sensibilité à la lumière d’une caméra dépend d’un certain nombre de facteurs manipulables. Certains facteurs ont un impact sur la sensibilité de la caméra à la lumière, notamment :

  • Durée d’exposition
  • Chiffre f
  • Qualité et taille du capteur
  • Qualité de l’objectif
  • Température de couleur

Les méthodes sont soumises à des variations en raison d’un manque de normalisation. À l’heure actuelle, il n’existe sur le marché aucune norme internationale pour mesurer l’éclairage minimal. Les leaders du marché eux-mêmes n’ont donc pas recours à la même méthode. Par conséquent, les fournisseurs ont du mal à atteindre des résultats satisfaisants et les clients hésitent à leur faire confiance. Pour bien comparer les performances en faible éclairage de deux caméras, celles-ci doivent être placées côte à côte et doivent visualiser un objet en mouvement dans des conditions d’éclairage faible.

Éléments de l’objectif