Développement durable : ingrédients d’une recette réussie pour la planète et ses habitants

Article
2 novembre 2021
Pour une entreprise tournée vers le développement durable, la responsabilité sociale est un critère déterminant. Ce concept ne se limite pas à ses seuls salariés : il englobe aussi les employés de ses fournisseurs et partenaires. Dans le cas d’une entreprise internationale, cette ambition n’est pas toujours facile à mettre en œuvre. Découvrez comment Axis agit en faveur de la sécurité et de la santé au travail à tous les échelons de la chaîne de valeur.

Le développement durable se révèle de plus en plus comme un enjeu critique pour l’avenir de notre planète. Et dans une perspective plus large, les entreprises doivent clairement prioriser la responsabilité sociale en parallèle à leur responsabilité environnementale.

Une entreprise tournée vers le développement durable se préoccupe de ses salariés, mais aussi des acteurs de toute la chaîne de valeur en contact direct ou indirect avec elle et ses produits et solutions. Ces acteurs englobent non seulement les salariés de ses fournisseurs, mais aussi les habitants à proximité des installations de production.

Promotion de meilleures conditions de travail

Pour citer le Rapport de développement durable d’Axis : La responsabilité sociale d’Axis se traduit par de bonnes conditions de travail, associées à un lieu de travail sûr et protégé, un environnement professionnel sain au niveau psychosocial, caractérisé par l’égalité, la diversité, la non-discrimination et le respect des droits humains pour tous les salariés de l’entreprise et ceux employés par ses fournisseurs.

Mais comment concrétiser ces notions dans la pratique ? Le Rapport de développement durable présente plusieurs initiatives favorisant de meilleures conditions de travail. On peut citer les programmes de formation à la gestion du stress, les activités de promotion de la diversité et de l’égalité ou les initiatives visant à orienter les pratiques des fournisseurs sur ce sujet.

Louise Dolck Strömberg, HR Director Operations
« Pour Axis, le but consiste à aplanir la différence, quelle que soit la région du monde où on travaille », résume Louise Dolck Strömberg, Directrice des RH au pôle Opérations.

« Pour Axis, le but consiste à aplanir la différence, quelle que soit la région du monde où on travaille », résume Louise Dolck Strömberg, Directrice des RH au pôle Opérations. « Autrement dit, le cadre et les conditions de travail sont agréables et les programmes d’avantages sociaux sont similaires dans le monde entier. Évidemment, il existe des différences entre les régions et les pays, en fonction des traditions, des réglementations et des priorités locales. »

Différences marquées entre régions

En comparant les attitudes à l’égard des conditions de travail, les différences d’une région du monde à l’autre sont considérables. En Occident, les droits du travail comme les conventions collectives, la liberté de se syndiquer et la non-discrimination sont considérées comme des acquis.

À l’échelle individuelle, des notions comme l’équilibre entre vies privée et professionnelle et l’accomplissement personnel sont centrales, et elles doivent être prises en compte par les employeurs. Ces questions sont encore plus prégnantes face à la pénurie croissante de profils talentueux, qui place l’image de marque et les conditions de travail de l’employeur au cœur des enjeux d’entreprise.

Dans d’autres régions du monde, les attitudes, la permissivité du droit du travail et d’autres facteurs rendent la réalité beaucoup plus difficile pour les salariés.

Le Code de conduite des fournisseurs montre la voie

Axis met tout en œuvre pour être à la hauteur de l’enjeu, qui dépasse le cadre de ses 3800 salariés dans une cinquantaine de pays. En effet, l’entreprise doit également prendre en compte les conditions de travail des effectifs de ses partenaires et fournisseurs. Et la tâche n’est pas simple du fait qu’Axis interagit avec plus de 230 fournisseurs.

Ausra Reinap
« Il est essentiel que la fabrication réponde aux critères environnementaux, sociaux et éthiques les plus élevés », selon Ausra Reinap

 

« Nous ne fabriquons pas les produits nous-mêmes, mais cela ne veut pas dire que nous nous dégageons de toute responsabilité », explique Ausra Reinap, ingénieur environnement chez Axis. « Pour nous, il est essentiel que la fabrication réponde aux critères environnementaux, sociaux et éthiques les plus élevés. »

Axis cherche toujours à établir des collaborations et des partenariats de long terme. Ils sont systématiquement basés sur notre Code de conduite des fournisseurs, qui lui-même reprend les dix principes du Pacte mondial des Nations Unies traitant des droits humains, des conditions de travail, de l’environnement et de la lutte anti-corruption.

« Nos partenaires doivent impérativement souscrire à notre Code de conduite des fournisseurs », signale Ausra Reinap. « Chaque année, nous réalisons des audits des fournisseurs pour veiller à son application. »

Santé, sécurité et qualité au cœur des enjeux

Le Code de conduite des fournisseurs a été actualisé en 2017. Il conduit par exemple à un resserrement des exigences concernant le contrôle des heures supplémentaires, basé sur le code de conduite de Responsible Business Alliance, qui limite le temps de travail à 60 heures hebdomadaires, heures supplémentaires comprises. Dans certains pays, les règles imposées par Axis vont même plus loin que les législations locales.

L’excès d’heures supplémentaires est un problème courant dans certaines régions, qui peut à la fois nuire à la santé et la sécurité des salariés et à la productivité.

Néanmoins, la prise de conscience gagne du terrain. Concrètement, de plus en plus d’entreprises commencent à considérer leurs effectifs comme une ressource précieuse. Aura Reinap confirme : « Les mentalités sont en train d’évoluer. On constate que les fournisseurs commencent à se préoccuper davantage de leurs salariés. Par exemple, certaines entreprises les encouragent à faire venir leur famille. D’autres ont construit des terrains de basket et organisent des tournois sportifs ou des excursions pour leurs salariés. »

La culture fait toute la différence

En fin de compte, aussi bien pour Axis que pour ses partenaires, l’établissement de bases solides, où la culture d’entreprise est partagée, est un aspect fondamental.

« Je pense que nos salariés sont fiers de travailler chez Axis et qu’ils portent les valeurs et les ambitions de l’entreprise en haute estime », note Mme Dolck Strömberg. « Qui que soit le collaborateur Axis qu’on rencontre, n’importe où dans le monde, il y a cette humilité et ce respect en commun. »

« Il y a une dimension humaine, que nous voulons diffuser tout au long de la chaîne de valeur », poursuit-elle. « Les entreprises comme Axis doivent entretenir des relations durables avec leurs fournisseurs, leurs distributeurs et leurs partenaires, mais aussi les accompagner sur le thème de la responsabilité sociale. Au final, tout le monde y gagne. »

En savoir plus sur les audits de fournisseurs d'Axis et la façon dont ils sont réalisés
Une chaîne d'approvisionnement solide
En savoir plus