Les ressorts de l’innovation

Article
4/12/2018
Inventeurs de la première caméra réseau au monde en 1996, nous pouvons affirmer sans fausse modestie que l’innovation est au cœur des gènes de l’entreprise. Pourtant, l’innovation continue est un défi du quotidien. Nous avons interrogé Peter Rietz pour mieux cerner la culture de l’innovation selon Axis.

Peter est Director Product Management chez Axis Communications. Dans l’entreprise depuis 2011, il encadre l’équipe chargée de tous les produits matériels vidéo. Avant d’occuper cette fonction, il était responsable produit pour les encodeurs vidéo et les caméras modulaires.

 

D’où viennent les innovations les plus marquantes d’Axis ?

AXIS Q6000-E Network Camera, one of many innovations from Axis
AXIS Q6000-E Network Camera, one of many Axis innovations

Peter Rietz : L’innovation est au cœur de l’entreprise Axis. Les innovations les plus visibles sont probablement celles qui sont entièrement nouvelles et inattendues. Par exemple, AXIS Q6000-E Network Camera fusionne une caméra PTZ et une caméra à plan large sur 360° dans un même mécanisme, qui fonctionne comme une seule et même caméra. Avec les images de la vue d’ensemble, vous avez toujours un état de la situation globale. En cliquant sur une zone de cette vue globale, la caméra PTZ applique un zoom avant pour en distinguer les détails.

Nous innovons également pour améliorer l’ergonomie, mais aussi la simplicité d’installation et d’intégration. Il en résulte au final des réductions de coûts tangibles pour nos partenaires. Une autre innovation notoire est la technologie Axis Zipstream. En compressant ingénieusement les données vidéo, elle réduit nettement la bande passante et l’espace de stockage nécessaires, tout en préservant les détails légalement recevables. Là aussi, la réduction des coûts est au rendez-vous, tout comme une baisse de la consommation du système et de son empreinte écologique.

 

Combien de produits sont mis au point d’après les retours des clients directs ?

Peter Rietz : La plupart des produits, sinon tous, sont développés en tenant compte des contributions des clients directs et des partenaires. Lorsque nous développons une solution qui en remplace une autre, nous sommes toujours attentifs aux commentaires de nos clients pour cerner ce qu’ils apprécient et ce qu’ils estiment perfectible.

Axis employees and partners
To meet customers and partners, collect input and feedback is an important part of the product development process

Cela dit, il est tout aussi important d’avoir sa propre idée sur l’objectif à atteindre, en adoptant une perspective à plus long terme que les besoins actuels du marché. C’est une attitude indispensable pour innover et se distinguer de la concurrence.

D’un autre côté, lors de la conception et du développement de nouveaux types de produits, nous sommes en étroite liaison avec les clients potentiels, qui peuvent exprimer les problématiques à résoudre. Il est impératif pour nous de comprendre les principaux enjeux, ainsi que les modalités d’usage du produit et son environnement d’installation, pour parvenir à une solution adaptée. Naturellement, il faut également beaucoup d’interactions et d’essais en conditions réelles pour s’assurer que la solution répond vraiment aux besoins qu’elle est censée satisfaire.

 

Comment anticipez-vous le rôle potentiel des technologies à l’étape du développement ?

Peter Rietz : Nous essayons de prendre le pouls de notre secteur, mais aussi d’autres industries, pour déterminer les technologies qui pourraient être intéressantes à l’avenir. Les technologies peuvent être d’une grande utilité, mais uniquement si elles nous aident à relever les défis auxquels nos partenaires et nous-mêmes sommes confrontés. Parfois, on peut réaliser subitement l’intérêt de technologies qui existent depuis un moment. Le radar en est un exemple éloquent : connu depuis des décennies, ce n’est que récemment que l’industrie automobile a commencé à l’intégrer à ses véhicules.

Colleagues in a meeting, discussing the details of a project
Using already existing technology in new ways creates great opportunities for new innovations

Ces nouvelles applications ont encouragé le développement de cette technologie et favorisé une baisse de son coût. Nous avons pris conscience qu’elle pourrait être d’un grand intérêt dans un système de surveillance : le radar peut en effet détecter des objets mobiles et déterminer leur direction et leur vitesse même dans l’obscurité totale. De là, nous avons mis au point un détecteur radar qui multiplie les capacités de nos caméras.

On peut aboutir à des solutions très astucieuses en faisant preuve de créativité pour associer des produits. Prenons comme exemple l’association d’un détecteur radar et d’une caméra PTZ : on peut faire en sorte que la caméra PTZ suive un objet mobile dans une zone prédéfinie, créer des alarmes pour l’opérateur et diffuser des appels automatiques par nos haut-parleurs.

 

D’après vous, à quoi ressembleront les innovations futures ? Quel sera le principal moteur du secteur à 5 ou 10 ans ?

Peter Rietz : Incontestablement, la digitalisation tous azimuts, les plateformes de l’Internet des objets (IoT) et le « deep learning » (apprentissage profond) vont jouer un rôle central dans le futur de notre secteur. Si vous pouvez combiner les données de diverses sources et injecter de l’intelligence dans leur traitement, une forte valeur ajoutée en découlera. Ainsi, nous pouvons réduire le taux de fausses alertes dans un système et proposer des solutions qui aident les clients à exploiter plus en amont les données de sécurité, au lieu de remonter le déroulé d’un événement après coup.

L’innovation portera en grande partie sur l’intégration de dispositifs de plus en plus variés, la gestion des données, l’analyse et la présentation de résultats clairs et exploitables. Il ne faut cependant pas perdre de vue l’essence même de notre mission, à savoir la résolution des scénarios de nos clients et partenaires, plutôt que de tenter de surfer sur les dernières tendances. Ce ne sont pas les technologies en tant que telles qui sont utiles, mais plutôt les scénarios d’utilisation que nous pouvons accompagner.