Plateforme ouverte Axis : agent catalyseur d'innovation et de gestion des risques, au-delà des idées préconçues

Article
29/07/2019
Le marché de la vidéosurveillance s’est métamorphosé en l’espace de 15 ans. Je me suis penché sur cette thématique après l’une de mes dernières présentations, en Israël : en comparant quelques données actuelles avec celles de 2018, j’ai remarqué qu’Axis demeurait le dernier acteur présent dans les classements des régions EMEA et Américaine. Je me suis demandé pourquoi. - Un article de Matteo Scomegna, Directeur Commercial Europe du Sud chez Axis.

Notre co-fondateur Martin Gren retrace régulièrement l’histoire d’Axis, j’y ai noté un évènement que je qualifierai de grand chamboulement, un tournant important. Nous avons été les instigateurs de cette rupture : une position qui nous a permis de grandir et d’être adaptables.

Ce concept peut être résumé en deux mots :

  • Ouvert : un terme qui pour nous possède de nombreuses définitions, la première étant d’être ouverts à de nombreux partenariats pour aborder différents marchés.
  • Plateforme : technique ou commerciale.

Sur un plan technique, l’expression open platform a été employée par Axis la première fois en 2001, durant la création et la publication de « VAPIX® », pour permettre à nos partenaires de créer des applications aussi facilement que possible ; aujourd’hui, 18 ans plus tard, nous en sommes à la 3ème version avec plus de 3600 partenaires dans le monde : une véritable plateforme ouverte où on peut télécharger du contenu accessible à tous, y compris la compétition !

En 2008, ce fut au tour de l’ONVIF : Axis, Bosch et Sony ont créé une plateforme ouverte dans le but d’accélérer la démocratisation de la vidéo sur IP ; une initiative toujours aussi active et qui compte plus de 450 membres et plus de 11 000 produits conformes.

 

Un an plus tard, maintenant convaincu que les applications ne devraient pas être obligatoirement exécutées depuis un VMS mais plutôt en périphérie, Axis a décidé « d’ouvrir » la caméra aux partenaires tiers et de formaliser l’ACAP (AXIS Camera Application Platform). Cette autre plateforme ouverte a permis, et permet encore aujourd’hui, à ses membres de développer des applications à télécharger et installer sur les produits Axis. Aujourd’hui, avec plus de 100 applications (dont 60 sont externes à Axis), l’ACAP est la plateforme d’applications pour caméras la plus développée du marché.

Comme mentionné ci-dessus, quand nous parlons de plateformes ouvertes nous incluons également un aspect commercial. Contrairement à beaucoup d’autres entreprises d’informatique et de sécurité qui, au début du 21ème siècle, ont adopté un modèle de distribution « mixte », Axis a immédiatement adopté un modèle grossiste-intégrateur-client final rigoureux, dans lequel tous les acteurs du processus savent exactement quel est leur rôle et quelles sont les règles. Le modèle de distribution Axis est clair et transparent, son objectif principal est d’établir une relation de confiance avec ses partenaires.

Pour être honnête, nous vendons de la « confiance » : la majorité des vidéos générées et enregistrées par la caméra ne sera jamais visionnée ; mais s’il devait arriver quelque chose, ce 1% de vidéo doit être disponible. Aujourd’hui, par quoi la confiance est-elle le plus menacée ?

 

Les cyberattaques

Tout le monde en parle alors qu’elles ne datent pas d’hier. La première attaque sur un réseau de données remonte à 1834 quand les frères Blanc, à la tête d’une compagnie d’investissement, ont trouvé le moyen de « hacker » le réseau de télégrammes optiques (sémaphores) du gouvernement français, en saisissant un code quand les fluctuations à la Bourse de Paris étaient nombreuses. De cette manière, ils savaient en quelques heures ce que les autres opérateurs financiers ne sauraient que 5 jours plus tard avec l’arrivée des informations officielles via la poste par diligence.

Avant la mise en vente de la première caméra réseau en 1996, chez Axis aussi nous avons expérimenté des cyberattaques sur notre serveur d’imprimantes, à la suite d’une atteinte portée à une installation composée de plusieurs centaines de produits. Depuis, la cybersécurité est devenue l’une de nos plus grandes priorités - bien que nous sachions qu’aucun produit ne puisse être cyber-sécurisé à 100%.

Comme nous le répétons souvent, la cybersécurité n’est pas un produit, mais un processus : nous devons accepter l’existence du risque et être capables de réagir rapidement en cas de vulnérabilité. Outre la nécessité de former le marché, il est crucial de développer la réactivité et il existe trois points principaux liés à cette thématique :

  • La capacité de créer un nouveau firmware en quelques jours seulement, le fait que tous nos produits utilisent la même plateforme nous permet de remplir cet objectif.
  • La rapidité et la gestion des nouvelles mises à jour des firmwares sur des installations importantes, et Axis a toujours mis un point d’honneur à créer des outils uniques et gratuits pour le marché.
  • LTS – Long Term Support pour des mises à jour de firmware garanties même sur des produits installés depuis des années.

 

Les tendances technologiques : développer de la confiance et des attentes réalistes

Comme en 2005, où tout le monde parlait de Vidéo Intelligente mais finalement les clients se sont trouvés insatisfaits et frustrés par leur investissement, aujourd’hui, quand nous parlons d’Intelligence Artificielle (IA), il nous faut définir des attentes atteignables, rester aussi réalistes que possible.

Tout comme nous avons toujours cru en la Vidéo Intelligente, aujourd’hui nous croyons fermement en l’Intelligence Artificielle et son dérivé, le Deep Learning. Simultanément, nous sommes convaincus qu’il est approprié d’éduquer le marché sur ce qui est plausible ou non dans le secteur spécifique de la vidéosurveillance.

Dans d’autres secteurs, il s’avère que l’Intelligence Artificielle est d’ores et déjà un outil qui peut être utilisé pour obtenir d’excellents résultats. Je pense par exemple à la Reconnaissance d’Image dans le secteur médical (l’analyse de l’iris pour les patients atteints de diabète) ou bien la Reconnaissance Vocale (celle utilisée par les assistants vocaux).

 

En vidéosurveillance, il est indéniable que nous faisons de grands progrès, surtout en ce qui concerne la Détection/Reconnaissance d’Objets, mais il nous faut prendre en compte que chaque installation est unique et soumise à de nombreux facteurs (conditions météorologiques, variations de la lumière, présence d’insectes et d’oiseaux, etc. …). Nous voulons être honnêtes et clairs à ce sujet.

Cela dit, le nouveau processeur ARTPEC-7, tout juste introduit sur le marché par Axis, est dédié à 50% au Deep Learning ; il va de soi que nous l’avons adopté, mais nous sommes également convaincus que, dans un avenir proche, le Deep Learning sera la technologie dominante. Les 50% restants sont dédiés à l’amélioration de la cybersécurité à l’aide des fonctionnalités de firmware signé et de démarrage sécurisé, la technologie de compression d’image Axis Zipstream et enfin la qualité d’image Lightfinder 2.0.

 

Aujourd’hui, Axis est leader parce que nous avons tout de suite travaillé à l’aide de plateformes ouvertes dans tous les domaines, technique ou autre, toujours anticipé les principales tendances du marché, toujours créé de nouvelles perspectives et de nouveaux scénarios, et c’est ce que nous continuerons de faire : anticiper les tendances, toujours proposer de nouvelles opportunités à nos partenaires et travailler pour un monde plus sûr, plus durable et plus intelligent.

En savoir plus
L'histoire d'Axis
Pour plus d'information, contactez: Clara Lakhdari, Marketing Specialist, Axis Communications
Téléphone +33 1 40 96 69 00
En savoir plus