Sécurisation des preuves

Un Institut médico-légal d’État sécurise son bâtiment à l’aide d’un système de sécurité sur IP

“Le système de sécurité nous fait gagner énormément de temps et d’argent : nos agents ne doivent plus être dépêchés sur place pour vérifier chaque fausse alarme.” Lieutenant Bob Slick de la police d’État du Michigan
Lorsque l’Institut Médico-Légal attaché à la police de l’État du Michigan a quitté son bâtiment situé au sein du quartier général pour s’installer sur un nouveau site, l’Institut a eu besoin d’un système de sécurité de pointe pour permettre aux agents du siège de contrôler le site à distance. Pour ce faire, l’Institut a fait appel à Axis Communications, Cisco Systems® et Honeywell pour développer un système de sécurité réseau à la pointe de la technologie, intégrant la vidéosurveillance, des dispositifs de contrôle d’accès et des fonctions de détection des intrusions. Des serveurs Axis ont été utilisés pour numériser les images en provenance des caméras de sécurité analogiques et les envoyer via le réseau local et sur l’intranet. Maintenant, quand le quartier général de la police reçoit une alarme, les policiers peuvent accéder aux images en temps réel fournies par la technologie Axis de vidéo sur IP, et ce à partir d'un simple navigateur Web standard via le système Digital Video Manager d’Honeywell. Ils peuvent ainsi examiner visuellement la cause de l’alarme et décider en conséquence s’il y a lieu ou non de mener des investigations supplémentaires. La technologie vidéo sur IP d’Axis intégrée au système de contrôle d’accès et de détection des intrusions d’Honeywell permet de confronter les images de personnes accédant à une zone protégée à l’aide d’une carte de proximité aux photos du titulaire réel de la carte, apportant ainsi une preuve d’autorisation visuelle. Le système de détection des intrusions d’Honeywell avertit en outre la police lorsqu’une porte reste ouverte - que ce soit involontairement ou non. La technologie de vidéo sur IP leur permet quant à elle de déterminer s’il y a eu ou non effraction. En cas d’alarme, le système de gestion de la vidéo numérique enregistre automatiquement les images filmées juste avant, pendant et après l’alarme. Les agents peuvent ainsi réexaminer les événements et décider s’il y a lieu de conserver les images comme pièces à conviction, ou bien si elles peuvent être mises de côté. Résultat : un système de sécurité économique, intégré au réseau et permettant au personnel habilité d’obtenir des informations en temps réel via une connexion sécurisée sur l’intranet de l’État du Michigan. “Tout passe par notre réseau informatique, nous n’avons donc pas eu à investir dans l’installation d’un réseau distinct capable de répondre à la complexité de nos besoins”, explique le lieutenant Slick.

Liens connexes

Domaine public