Qualité d'image

Améliorations de l'image

L'éclairage fluorescent est très courant dans les magasins, les entrepôts et les bureaux.Bien que l'œil humain le perçoive comme une lumière stable, cet éclairage s'allume et s'éteint très rapidement.À certaines valeurs de la vitesse d'obturation, ce clignotement va créer des effets indésirables sur le flux vidéo.L'activation de l'option « sans clignotement » de la caméra lui permettra de régler sa vitesse d'obturation afin d'éviter cet effet.Selon le pays, la fréquence de l'alimentation électrique est de 50 Hz ou 60 Hz. Cette valeur doit être réglée dans la caméra pour que l'option sans clignotement fonctionne bien.

Il faut régler la vitesse d'obturation et l'ouverture de la caméra pour obtenir une bonne exposition en fonction de la lumière disponible.Dans certaines scènes, il peut y avoir des zones beaucoup plus lumineuses que d'autres, à cause de réflexions, de lumières fortes ou de la lumière du jour entrant par une fenêtre.L'existence de ces zones trop lumineuses peut amener la caméra à réduire les paramètres d'exposition, ce qui rendra trop sombre presque toute l'image.

En activant le paramètre de compensation de contre-jour, la caméra ignorera toute zone isolée trop lumineuse et maintiendra l'exposition à un niveau adéquat pour les parties les plus sombres de la scène.

Figure 6 : L'existence de zones trop lumineuses peut « tromper » la caméra et l'amener à réduire l'exposition, ce qui rendra trop sombre presque toute l'image.Ce problème est résolu en activant la compensation de contre-jour de la caméra.

La différence entre les parties les plus sombres et les plus lumineuse de la scène est appelée plage dynamique. Si la plage dynamique est plus étendue que ce que peut supporter le capteur de la caméra, les parties sombres apparaîtront toutes noires et les parties lumineuses toutes blanches.

Certaines caméras sont équipées du mode de plage dynamique étendue (WDR), qui compense les différences trop importantes de luminosité existant dans la scène.Utilisez ce paramètre s'il existe à la fois des zones très sombres et très lumineuses dans la scène.Dans la mesure du possible, essayez de positionner et d'orienter la caméra de façon à éviter ces variations extrêmes de luminosité.

Figure 7 : La première des deux images montre comment la plage dynamique entraîne la sous-exposition ou la surexposition de certaines parties de la scène à l'écran.Dans l'image de droite, la capture dynamique WDR a été utilisée : l'image est équilibrée et toutes les parties de la scène sont visibles.¬¬

Qualité et compression